parme femme à la recherche de

Tous sont libérés grâce au plaidoyer de Gina, la latine à la recherche pour le sexe tante de Fabrice.
Nous avouerons que, suivant l'exemple de beaucoup de graves auteurs, nous avons commencé l'histoire de notre héros une année avant sa naissance.
Le marquis son père exigea qu'on lui montrât le latin, non point d'après ces vieux auteurs qui parlent toujours des républiques, mais sur un magnifique volume orné de plus de cent gravures, chef-d'oeuvre des artistes du XVlIe siècle; c'était la généalogie latine des Valserra, marquis.Le prince resta convaincu que le rival du comte M * avait une forêt de cheveux rouges.Mais si j'abandonne un projet si longtemps suivi, que dira la duchesse quand je lui conterai mes essais d'amour?Non, je n'aime point, se disait-il en chantant assez mal sous les fenêtres du petit palais; la Bettina me semble cent fois préférable à la Fausta, et c'est par elle que je voudrais être reçu en ce moment.Les gendarmes sont à la recherche du Général Fabio Conti.Fabrice, piqué au jeu, les suivit le lendemain.



Elle s'offre à lui.
Trois jours après la promenade, comme Fabrice qui se cachait à Bologne organisait avec le fidèle Ludovic les moyens de trouver le comte M il apprit que, lui aussi, se cachait dans un village de la montagne sur la route de Florence.
Il dénonce les sentiments de Fabrice au Comte Mosca, excitant la jalousie de ce dernier.L'on peut louer ceci dans les précautions de ce jaloux, cette femme si capricieuse n'eut d'abord aucune idée de ce redoublement de surveillance.Il venait justement de se donner la peine de naître lorsque les Français furent chassés, et se trouvait, par le hasard de la naissance, le second fils de ce marquis del Dongo si grand seigneur, et dont vous connaissez déjà le gros visage blême,.Le port des pistolets de poche est puni de trois ans de galère à Parme; mais cette peine n'est jamais appliquée.Le gouverneur de la prison manque cependant de succomber au puissant somnifère qui lui a été administré pour permettre la fuite de Fabrice, et Clélia jure dobéir à toutes les volontés de son père si celui-ci survit.Par ordre du comte, la Fausta fut mise à la citadelle.Chapitre xxiii Une fête est organisée en l'honneur de la libération de Fabrice.Bientôt l'on vit arriver ce qui restait des patriotes déportés aux bouches de Cattaro; leur retour fut célébré par une fête nationale.Mais l'orgueil représenta de nouveau que ce départ aurait toujours l'air d'une fuite, et le comte M * se défendit d'y songer.Toutes les idées sérieuses furent oubliées à l'apparition imprévue de cette aimable personne.


[L_RANDNUM-10-999]