les noms de femmes en argentine

de plus.
édition dun journal mensuel «Madres de la Plaza de Mayo» avec toutes les informations sur la réalité socio-politico-économique mille ad contacts palencia argentine et sur les atteintes aux droits humains; - édition de bulletins de liaison à létranger; - conférences de presse, programmes à la radio argentine, interviews.
Il sagit là encore, pour rétablir la vérité, de rendre public ce qui est caché.
À partir du mois de juin 1976, à la suite dune longue grève suivie de licenciements massifs, les principales mines du pays sont occupées par larmée.
Nous avons commencé de manière viscérale.Celle du 10 décembre 1977 parue dans La Nación «Por una navidad en paz solo pedimos la verdad» 13 obtient plus de 800 signatures de mères et dépouses, et marque un moment fort de leur combat puisquelle survient juste après le kidnapping dun groupe de résistants.Voir aussi modifier Récupérée.Ce déterminisme du genre est évidemment insoutenable et il y a là incontestablement une confusion, volontaire ou non, entre la justification que donnent les mères de leur mobilisation discours qui, nous lavons vu, est au cœur de leur dispositif de résistance, et lexplication de leur.33 Arrosagaray 1997 : 47-48.Une semaine, elle arriva contente à la Plaza, ayant obtenu ladresse dAmnesty international et de lOEA.30On en a déjà vu quelques-unes : le choix de sexposer rituellement chaque jeudi Place de mai, le fait de marcher par deux (après que les forces de lordre les eurent enjointes de circuler ; les rassemblements étant interdits les apparitions dans dautres lieux publics, les envois.La police les oblige à se disperser.Est posée ici la question de lengagement initial dans laction collective dans cette situation où, précisément, tout est fait pour lempêcher.Cette manifestation pour que stoppent les violences faites aux femmes ne concerne pas que l'Argentine et a retenti hors de ses frontières.



Présenté à un juge ce recours permet que dans les douze heures linstitution (.) 12 Bousquet 1983 :.
41 Arrosagaray 1997 : 179-185 et Mellibosky 1990.
8 « Il faut compter aussi avec 10 000 morts déclarés, des milliers de prisonniers et trois millions (.) 5Une des spécificités du drame argentin vient de la forme de la répression adoptée par le régime militaire.
7Outre des démarches pour grossir leurs rangs 10, les mères sactivent fébrilement : tout en continuant leurs incessantes explorations dans les dépendances des ministères, les centres de détention, les Églises, elles présentent des recours judiciaires, notamment des demandes dhabeas corpus (159 cas dun coup,.Du point de vue «biographique la question est plus complexe : ces femmes disposent de temps et de la liberté de déplacement dans la mesure où elles ne sont pas tenues par un travail fixe, mais la responsabilité de nourrir leurs enfants repose les femmes cherchent des hommes à nogales sonora entièrement sur elles.Puis, progressivement, les risques pris en commun et les actions collectives tissent des liens forts entre les participantes : comme je cherche des amis mères célibataires le note Marta Vasquez, aller sur la place, ensemble, se tenir par le bras «nos compromete a volver».11Il faut mentionner aussi que lidéologie des droits de lhomme est commune à ces deux combats, lisible à la fois dans les discours et les alliances organisationnelles.Les Mères défendent avec force les principes moraux qui sont anéantis par la soif du pouvoir, la corruption, lindifférence et labsence despoir.Citons aussi Luis Adolfo Pérez Esquivel, fondateur du Servicio Paz y Justicia (serpaj emprisonné puis assigné à résidence, qui reçoit le prix Nobel de la paix en 1980.De jeudi en jeudi, leur nombre augmente.Avril 1977: 14 femmes, poussées au désespoir par le refus de répondre des organismes officiels sur le lieu de détention de leurs enfants, se rencontrent sur la place de Mai pour présenter une requête au président Videla.Dans un cas extrême, on les présente comme vierges de toute action syndicale ou politique : «None had been politically active prior to the 1976 military coup» affirme péremptoirement Marysa Navarro.Des ponts individuels et institutionnels entre ces diverses associations permettent de mener des actions communes.




[L_RANDNUM-10-999]