les femmes veuves, séparées à la recherche du mari de fusagasuga

Le droit des conflits armés internationaux Les femmes qui ont participé activement aux hostilités en qualité de combattantes ont droit à la même protection que les hommes lorsquelles tombent aux mains de lennemi.
Les personnes qui ne participent pas à un conflit de cette nature sont protégées par larticle 3 commun aux quatre Conventions de Genève.
Personnes portées disparues et veuvage, femmes déplacées, femmes placées en détention.Le nombre des femmes qui demandent une telle assistance est souvent la base à partir de laquelle des statistiques sont extrapolées.Partout, des femmes font preuve dun courage et dune force morale exemplaires en tant que rescapées et chefs de famille un rôle que beaucoup nétaient pas préparées ou étaient mal préparées à assumer, et que rendent plus difficile encore les contraintes sociales souvent imposées aux.Elles doivent observer les règles et prendre les mesures nécessaires pour éviter toute violence sexuelle.Ils se déroulent à lintérieur même dun pays, opposant divers groupes ethniques ou politiques de la même nationalité, par opposition aux conflits internationaux menés entre des pays et à travers des frontières.Le manque de séparation était particulièrement préoccupant en ce je regarde pour les femmes à valence pour libre qui concerne la garde à vue et la détention provisoire, les enfants se retrouvant dans un climat de tension, de peur, de mauvais traitements et de violence.The People on War Report: icrc worldwide consultation on the rules of war, cicr, Genève, 1999 (disponible sur demande au cicr, Genève, site Web : www.En outre, les femmes détenues ont un souci supplémentaire qui est celui du bien-être de leurs enfants, soit parce que leurs jeunes enfants sont détenus avec elles et élevés dans des conditions difficiles, soit parce quelles ont été séparées deux et ne savent pas qui.Il est regrettable que le langage que les États ont utilisé il y a 50 ans, lorsque les Conventions de Genève ont été rédigées, lie les violations de caractère sexuel à lhonneur dune femme.Des femmes soutiennent activement les hommes lors dopérations militaires non pas en prenant les armes, mais en leur apportant le réconfort moral dont ils ont besoin pour faire la guerre. .En ese país, en que el 7 de la población de adultos son seropositivos, las mujeres con frecuencia quedan viudas, con lo que su carga sicológica, financiera y física se intensifica.



Les complications de laccouchement, dont la probabilité est indéniablement plus grande dans une situation génératrice de stress comme une guerre, peuvent accroître la mortalité et la morbidité infantile et maternelle.
Voir le site Web du cicr au sujet de latelier sur les veuves et les conflits armés, tenu en novembre 1999 à Genève.
Ce principe est repris dans un certain nombre de dispositions qui font expressément référence aux conditions de détention des femmes dans les camps po ur prisonniers de guerre et imposent, par exemple, lobligation de prévoir des dortoirs séparés pour les femmes et les hommes.
Ce sont des actions d'adaptation correspondant à des emplois immédiatement disponibles pour lesquels des offres d'emploi ont été déposées à l'A.N.P.E.
Ces dernières années, les milieux universitaires et les médias ont accordé une attention toute particulière à la violence sexuelle, notamment le viol, infligée aux femmes et aux jeunes filles lors de conflits armés, ainsi quà la protection que le droit international humanitaire octroie aux femmes.Cependant, les dernières statistiques disponibles sur cette question laissent apparaître que la durée moyenne d'indemnisation pour cette catégorie est de 307 jours, ce qui montre que la plupart des intéressés n'épuisent pas leurs droits et se réinsèrent soit en reprenant une activité, soit en effectuant.Mais il semble aujo urdhui quil y a bien pire encore : cest de ne pas savoir ce quil est advenu de lui.En application du principe du traitement différencié, les femmes subissant une peine disciplinaire doivent être détenues dans des locaux distincts de ceux des hommes et placées sous la surveillance immédiate de femmes.Des femmes ont été considérées comme suspectes et prises pour cible en raison des activités supposées ou réelles des hommes.


[L_RANDNUM-10-999]