couple à la recherche de troisième santiago centro

Béata : oui, après si tu parles dintimité spirituelle, ça dépend.
Nous y avons passé un moment extraordinaire, et jy ai lié amitié avec les pèlerins présents ce soir.
Alors merci Michel et Françoise (et Dolly la petite chienne).
Nous y retrouvons aussi notre copain néerlandais.
Cathédrale de Saint Jacques de Compostelle Fabienne Bodan.Béata : cest sympa parce que ceux qui louent cette troisième chambre viennent dun peu partout.Nous y restons en tout une semaine (en comptant notre aller retour à Valparaiso) et nous nous installons au nord de la ville, dans le parc du cerro San Cristobal.Nous trouvons juste dommage que l'on ne puisse pas prendre de photos de l'intérieur des maisons).En un mot, nhésitez pas, et transmettez leur toute mon amitié.Après lui avoir fourni quelques détails sur mon conducteur bienveillant, il en a conclu quil si tu rencontres bouddha tue le sagissait bien de lui et de son épouse, et quil suivait mon aventure sur mes pages Facebook (mais sans les femmes célibataires de lima mavoir reconnue)!Santiago : cest clair, dans une coloc, moi je me sens plus libre, et je trouve quon vit mieux.Les coquilles de Saint Jacques Fabienne Bodan : Bonsoir à tous!Elle est face à la mer à quelques pas de la plage, pleine d'objets de ses collections.Dans le parc en lui-même il n'y a pas grande chose à faire mais nous nous arrêtons pour dormir à la lisière du parc et pour nous balader à la recherche de jolies fleurs puis pour profiter d'un banc de sable en bord de mer.Cest une chambre tournante.



La troisième synchronicité est tout aussi étonnante.
Manue : je mimagine plus en communauté quen coloc, avec chacun sa maison, mais un jardin et diverses choses en commun.
Parmi les synchronicités remarquables du moment : Jacques, annonce plan cul gratuit Christa et moi quitterons Santiago le même jour.Moi je suis dorigine polonaise et Santi il est franco-espagnol (et Raoni est Brésilien, ndlr).Nous retrouvons un néerlandais que nous avions déjà croisé dans le nord du Pérou et à Cusco mais aussi un couple de suisse allemands.Manue : ben écoute, on va bientôt se marier, alors cest que ça va! .Nous profitons d'une nuit calme et le lendemain, nous cherchons comment prendre un bateau.Un jour, une pèlerine allemande épuisée frappa à la porte de Fernanda et Jacinto à Lugar do Corgo, les suppliant de lui accorder asile.Des pâtes carbo, ça vous va?» Sur la grande table du salon est posé négligemment le tome 2 de La communauté.


[L_RANDNUM-10-999]